5 bonnes raisons de lire « Mother Without A Mask » (en anglais)

Ce livre est placé bien en vue dans toutes les librairies d’Abu Dhabi, et pourtant il m’a fallu longtemps avant de me décider à l’acheter. Je cherche à lire tout ce qui se rapporte aux Émirats, mais là…  La couverture me faisait penser à « Jamais sans ma fille », et je pensais que c’était encore une histoire sur « les primitifs qui oppriment les femmes et on est quand même bien chez nous, pas vrai ma bonne dame ». Je ne dis pas que ça n’existe pas, ni qu’il n’est pas intéressant de lire ce genre de témoignage. C’est juste que pour le moment, je préfère me concentrer sur les choses positives.

mother-without-a-mask

Un jour où j’attendais que l’Homme ait fini de se faire coiffer chez Aziz à Abu Dhabi mall, je suis entrée dans la librairie et comme je m’ennuyais, j’ai lu le quatrième de couverture, et j’ai changé d’avis :

« Le jour où Patricia Holton a accueilli deux jeunes garçons arabes chez elle pour l’été, afin de rendre service à un cheikh du Golfe pour lequel son mari travaillait comme consultant, elle était loin de réaliser à quel point leurs vies allaient s’entremêler. Au cours de ses visites à Al Ain aux Émirats Arabes Unis, elle finit par être considérée comme la mère anglaise des garçons, surnommée affectueusement « Madame Tasse de Thé ».

Elle a visité à la fois des maisons citadines sophistiquées et des camps traditionnels dans le désert, mais, surtout, elle s’est assise avec les femmes pour les écouter et les observer. Petit à petit, transcendant les barrières de la langue et de la culture, elle finit par comprendre un peu les origines des traditions qui gouvernent leurs vies, et les problèmes auxquels faisaient face les jeunes d’une société qui s’ouvrait pour la première fois aux influences occidentales. »

Voilà qui donne tout de suite plus envie, vous ne trouvez pas ? Si vous lisez l’anglais, voici 5 autres bonnes raisons de lire « Mother Without A Mask » :

1. Si vous aimez les livres qui font voyager, ce récit décrit d’une manière très vivante les paysages, les coutumes et la beauté de ce pays. Il s’agit aussi d’un voyage intérieur car l’auteur, au fil de ses visites à la famille arabe, comprend de plus en plus les valeurs qui animent ses hôtes.

2. Si vous vous intéressez à l’histoire, vous vous retrouverez plongés au cœur d’une société à un moment crucial, celui où elle a dû gérer à la fois une inimaginable avalanche de richesse et une ouverture au monde occidental, pour le meilleur et pour le pire.

3. Si vous préparez un voyage, ou vivez dans un pays du Golfe, ce livre vous permettra de mieux en connaître les habitants, au delà des clichés. Quand on voit d’où ils viennent, peut-être est-il possible de mieux comprendre certains excès ?

4. Si vous voulez savoir pourquoi les femmes du Golfe portent – de moins en moins – un masque, vous trouverez la réponse page 250.

5. Si vous aimez les témoignages qui jettent des ponts entre les cultures, n’hésitez pas à ouvrir ce livre. Voilà ce que j’ai préféré chez l’auteur ; elle ne juge pas, elle cherche à comprendre. Sans doute suis-je un peu idéaliste, mais je trouve important, dans une société mondialisée, de se concentrer sur les choses positives que chaque culture peut apporter, et de se montrer sans complaisance sur certains aspects moins positifs de notre propre culture.

Vous l’aurez compris, c’est un achat que je ne regrette pas. Vivement que l’Homme retourne se faire coiffer, peut-être vais-je encore trouver une perle à la librairie ?

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s