Les quatre cosmétiques naturels dont je ne pourrais plus me passer

Je n’ai pas encore parlé de simplicité volontaire ici. C’est un mode de vie qui me tient à cœur, et aussi un vrai défi quotidien dans un pays où le luxe est omniprésent.

Chacun définit ce terme à sa façon. Pour certains, il peut s’agir de vivre dans un intérieur minimaliste (mais design) et de parcourir le monde en n’emportant que quelques robes (en soie ou cachemire) dans son sac (de luxe), à la Dominique Loreau. Ou alors, vivre sans produire de déchets, manger local, voire se passer d’électricité en pleine ville, comme Colin Beavan.

Entre ces deux extrêmes, il y a notre famille.

Franchement, la situation actuelle me rend hippie. Après avoir vu certains documentaires et réalisé certaines choses, j’ai eu envie de tout plaquer pour aller élever des chèvres dans une yourte, loin de toute civilisation. Qui sait… peut-être que ça arrivera un jour ? En attendant, je m’informe beaucoup et j’essaie de résister aux sirènes de la société de consommation.

Chez nous, la simplicité volontaire, c’est consommer le moins possible, consacrer notre argent à des produits de qualité qui durent longtemps, et en général prendre du recul par rapport aux produits proposés.

Aujourd’hui, parlons cosmétiques naturels à Abu Dhabi. Soupir. C’est bien simple, je ne vais plus jamais au rayon « cosmétiques » des grands magasins en faisant les courses ( ni d’ailleurs au rayon « hygiène féminine », mais ça, c’est une autre histoire !). En regardant l’étiquette des ingrédients, je me pose deux questions :

– Le produit contient-il des ingrédients controversés ?

Sels d’aluminium, Sodium Laureth Sulfate, parabens, Methylisothiazolinone, Phenoxyethanol… Certains diront que rien ne prouve que ces ingrédients sont dangereux, que les produits sont testés (sur des animaux) avant d’être mis sur le marché, que les études disent tout et son contraire. On a dit ça aussi de l’amiante, des cigarettes et plus récemment du bisphenol A. À chacun de voir jusqu’à quel point il veut faire confiance à l’industrie des cosmétiques conventionnels. 

– Le produit contient-il des dérivés du pétrole ?

Certes j’habite au pays de l’or noir. Cette ressource naturelle a fait la richesse des Émirats, et on en profite tous indirectement, ne le nions pas. Mais ce n’est pas pour cela que j’ai envie d’en mettre sur ma peau.

Voilà, deux questions toutes simples, n’est-ce pas ? Mais une fois qu’on a appris à décoder les étiquettes pour y répondre, on se met à éviter tout un tas de produits et à se méfier du greenwashing. Que celle qui n’a jamais acheté un produit chez Yves Rocher pour y découvrir plein de produits chimiques me jette le premier savon !

Rassurez-vous, ce n’est pas parce que j’évite tous ces produits conventionnels que je suis devenue une hippie hirsute sentant la chèvre et le patchouli (ça c’est pour quand j’aurai réussi à convaincre l’homme pour la yourte). Au contraire, les produits que j’utilise ont plutôt eu un effet positif puisque j’en utilise moins, pour un meilleur résultat !

1. Le déodorant naturel et efficace

Le déodorant était le seul cosmétique que j’achetais encore en « conventionnel », car depuis le temps que j’essayais des produits bio, je n’en avais trouvé aucun efficace à cent pour cent. Je ne cherchais pas de déodorant anti-transpirant, car je pense que la transpiration est nécessaire au corps. Par contre, j’en voulais un qui empêche la transpiration de sentir mauvais. Aujourd’hui, c’est chose faite avec ce produit miracle : le bicarbonate de soude ! J’en applique un peu sous les bras après ma douche. C’est très efficace, l’effet dure jusqu’au lendemain. Bien sûr, c’est un peu étrange au début d’étaler une poudre quand on a l’habitude d’un stick ou d’un roll-on. Mais on s’habitue vite, essayez, vous m’en direz des nouvelles ! Attention de choisir du bicarbonate de soude en poudre très fine.

Celui-ci se trouve chez Lulu et est vraiment parfait. 6,50 dirhams

Celui-ci se trouve chez Lulu et est vraiment parfait. 6,50 dirhams

Celui-ci est à éviter, sauf si vous tenez à vous faire un gommage des aisselles.

Celui-ci est à éviter, sauf si vous tenez à vous faire un gommage des aisselles.

2. Le savon ultra-doux et hydratant

Bien connu dans les pays arabes, il s’agit du savon d’Alep. Bon, je vous préviens, ce n’est pas le plus glamour des savons. Il n’a pas une jolie couleur (brun-vert) et a une odeur plutôt brute. Il m’arrive d’acheter d’autres savons pour varier, mais je finis toujours par racheter celui-là ! Je l’utilise pour nettoyer mon visage le soir, et aussi pour me laver, surtout si j’ai la peau un peu plus sèche que d’habitude. Avec ce savon, pas besoin de lotion hydratante pour le corps, ça fait des années que je n’en ai plus acheté. C’est aussi le savon que j’utilise pour le change de bébé, sur les conseils des sage-femmes de la maternité. Et il dure vraiment longtemps ! Puisque c’est un produit arabe, on pourrait penser qu’on en trouver facilement à Abu Dhabi, mais jusqu’ici je n’en ai vu que dans trois magasins : un herboriste près de Madinat Zayed (5 dirhams mais pas la meilleure qualité), le magasin de produits naturels Laverne à WTC Souk (25 dirhams, avec des parfums comme la rose) et, toujours au WTC Souk, chez l’herboriste qui vend du miel yéménite (10 dirhams, celui que nous utilisons). Il faut demander « laurel soap » et insister « the old one from Syria », sinon ils en refilent un autre qu’on trouve partout et qui n’est pas aussi bien.

Ingrédients : huile d'olive, huile de laurier, eau, soude végétale. Je me demande dans quelle mesure le savon vient toujours d'Alep, vu la situation là-bas.

Ingrédients : huile d’olive, huile de laurier, eau, soude végétale. Je me demande dans quelle mesure le savon vient toujours d’Alep, vu la situation là-bas.

3. L’huile hydratante qui m’a valu des compliments

L’huile de coco.

Le produit hype du moment dans les cercles écolos. C’est vrai qu’elle sent bon, qu’elle sert à tout et qu’elle est facile à appliquer par rapport aux autres huiles végétales, puisqu’elle reste semi-solide à température ambiante et qu’elle fond dès qu’elle entre en contact avec la peau.

Je m’en sert le soir avant d’aller dormir, et le matin avant de me maquiller. Elle pénètre vite si on n’en met pas trop. Je l’applique aussi sur les pointes de mes cheveux après la piscine ou la plage. Elle se mange aussi, et a paraît-il tout un tas d’effets extraordinaires. Chez moi, elle reste dans la salle de bain (cette mode des super-aliments miracles m’énerve un peu).

Bon, je ne suis pas le genre de fille à qui on fait des compliments sur sa peau, ses cheveux ou ses oreilles. Mais là, depuis que j’utilise l’huile de coco, deux personnes m’ont fait des compliments sur mon teint, c’est dire si elle est efficace !

23 dirhams chez Lulu Al Wahda. La marque Biona est bien aussi, mais plus chère.

23 dirhams chez Lulu Al Wahda. La marque Biona est bien aussi, mais plus chère.

4. Le shampoing qui me fait aimer les shampoings

Pour moi, acheter un shampoing naturel revenait un peu à jouer à la roulette russe. En effet, j’ai le cuir chevelu très sensible et les trois-quarts des shampoings, même certifiés bio, me donnaient des démangeaisons. Avec les autres, même avec ma marque chérie Weleda, mes cheveux étaient plutôt ternes et difficiles à coiffer.

Donc, j’avais le choix entre les démangeaisons ou les cheveux ternes. Mais ça, c’était avant.

Savona Middle East - 50 Dirhams - Marché de Saadiyat

Savona Middle East – 50 Dirhams – Marché de Saadiyat

Liste des ingrédients. Dommage pour l'huile de palme.

Liste des ingrédients. Dommage pour l’huile de palme.

J’ai rencontré M. Savona  Middle East sur le marché de Saadiyat, et ma vie capillaire a changé ! Il s’agit d’un pharmacien qui fabrique des savons naturels aux huiles essentielles. Je suis ravie de son shampoing solide à l’huile de noix de Macadamia et au romarin. Il m’a conseillé d’utiliser du vinaigre de cidre dilué dans de l’eau comme après-shampoing et c’est la formule parfaite pour mes cheveux. Ils sont doux, brillants et faciles à coiffer. En outre, je ne sais pas si c’est lié, mais je perdais beaucoup de cheveux depuis mon arrivée à Abu Dhabi, et la chute s’est bien calmée depuis que je lave mes cheveux avec ce shampoing. Je vois la différence en vidant le filtre de mon aspirateur, maintenant il n’y a plus que des poils de chat. Peut-être que je devrais essayer le shampoing sur le chat ?

Il n'a pas l'air très enthousiaste... Pourtant, s'il coopérait, je devrais passer beaucoup moins souvent l'aspirateur, et il a HORREUR de l'aspirateur. On va en discuter.

Il n’a pas l’air très enthousiaste… Pourtant, s’il coopérait, je devrais passer beaucoup moins souvent l’aspirateur, et il a HORREUR de l’aspirateur. On va en discuter.

Publicités

11 réflexions sur “Les quatre cosmétiques naturels dont je ne pourrais plus me passer

  1. Super ! Je me reconnais beaucoup là, et je prends note pour le shampooing solide ! Merci !
    Je fais également mes cosmétiques, les basiques du moins : crème hydratante, deo, dentifrice ( la je tâtonne mr n’a accroché à aucune de mes recettes), et bien sûr mes produits ménager.
    J’ai vu également sur reem island une jeune femme proposait des ateliers pour apprendre à faire ses cosmétiques 🙂

    J'aime

  2. Je fais aussi mes produits ménagers. J’ai essayé de faire quelques cosmétiques il y a longtemps mais ce n’était pas un franc succès ! Chez nous Mr accroche à l’huile de coco, le reste pas trop. J’espère qu’on pourra se rencontrer après la naissance 😉 On devrait faire un club de mamans bio

    J'aime

  3. Bonjour,
    Votre article correspond complètement à ma démarche depuis quelques mois.
    C’est le grand nettoyage intérieur.Concernant les cosmétiques naturels fait maison, je sélectionne via mon blog des recettes simples glanées auprès de personnes de confiance.
    J’ai connu comme vous des gros soucis de démangeaisons, de cheveux secs et ternes et comme vous je suis passée à des ingrédients naturels. Le vinaigre de cidre c’est une merveille.
    J’ai d’ailleurs rédigé il y a quelques mois un article sur le shampoing maison, et récemment sur 10 recettes de dentifrice 100% naturel, cela pourrait peut être vous intéresser ?
    Concernant le bicarbonate de soude, c’est un ingrédient souvent cité comme déodorant, moi j’utilise ma poudre de dentifrice maison aussi comme déo , dans lequel j’ai mis de l’argile blanche ( pour son côté absorbant), de la poudre de feuilles de menthe séchées, et du BDS.

    J'aime

  4. Super poste ! Je suis aussi une adepte de la coco que j’utilise pour tout (« deo », crème de jour, cuire le poulet ou les crêpes, masser mon bébé…) Depuis la naissance de ma fille je n’utilise plus de deo, vu que je l’allaite j’ai préféré m’abstenir ! J’utilise ma crème hydratante (bio, de oxfam) qui est agréablement parfumée, et personne ne se plaint de mon odeur (mais on n’a pas la même chaleur que a abu dhabi). Jamais essaye le coup du bicar sous les bras, je vais le suggerer a mon Mari qui utilise ca pour Tout;) par ailleurs, depuis 2 ans j’utilisais l bicar et le vinaigre pour me laver les cheveux (méthode « no poo ») mais mes cheveux étaient secs et je commençais a perdre du volume, donc depuis 2 semaines je teste le shampoing a la farine de pois chiche, j’ai donc fait 2 shampoos et mes cheveux ont l’air d’adorer ca. C’est très doux et j’ajoute quelques gouttes d’he de géranium pour le parfum. J’imagine que ça doit s trouver facilement a abu Dhabi la farine de pois chiche, si tu veux essayer, je crois qu’au niveau du prix c’est super concurrentiel;)

    J'aime

    • J’ai commencé avec la coco comme déo mais en effet, pas assez efficace avec la chaleur ici ! Merci pour le tuyau de la farine de pois chiche, je vais essayer tiens !

      J'aime

  5. Pingback: « Saving the planet, huh, ma’aam ? » | Dans le désert climatisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s